Propos de campagne

le 14/03/2013 L'AGEFI Hebdo

La campagne pour les élections législatives de septembre prochain en Allemagne est lancée. L'euro et les pays membres de la zone devraient constituer un morceau de choix des débats, si on en croit les premières escamourches. Un député membre du parti d'Angela Merkel, la CDU, et porte-parole des questions budgétaires au Bundestag s'est dit ouvertement opposé à l'éventualité d'accorder à l'Irlande et au Portugal une extension de la maturité de leur prêt d'urgence. Un allié de Mme Merkel, Rainer Brüdele du parti libéral, a laissé entendre que si l'Italie ne se soumettait pas à la rigueur qu'impose l’appartenance à la zone euro, elle se devait d'en tirer les conséquences. Cela dit, tirer à vue sur les pays membres en difficulté ne se traduit pas automatiquement par un gain électoral. Peer Steinbrück, qui a qualifié Pepe Grillo et Silvio Berlusconi de clowns, est désavoué par l'opinion publique (71 % des Allemands estiment ses propos déplacés), à en croire les sondages qui donnent le SPD perdant. Attention donc.

A lire aussi