Prolétariat

le 27/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Engouement proche de l’addiction pour l’iPhone cinquième du nom, rupture de stocks, le cours d’Apple au zénith, et puis pfittt... Une émeute de 2.000 ouvriers dans une unité de production de Foxconn de 79.000 personnes est venue nous rappeler que le coût des composants et les bénéfices d’Apple n’avaient rien de « désincarné », mais que les produits d’Apple, comme de bien d’autres grandes marques fabriqués par Foxconn, avaient une composante humaine. Au départ, la révolte visait les garde-chiourmes des dortoirs attenant à l’usine. Ce n’est pas la première, tout comme les suicides de salariés qui sont légion. Au point que la société chinoise a installé des filets de sécurité dans les escaliers et dans les endroits un peu trop élevés de ses bâtiments. Foxconn, c’est 1 million de salariés dont la plupart sont réduits à un état proche de l’esclavage ; une facette de la croissance chinoise peu souvent mise en lumière.

A lire aussi