Le programme d'achats de titres de la BCE se gonfle inéxorablement

le 24/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Toujours plus. Au centre des polémiques actuelles au sein de la zone euro, le Securities Market Program (SMP) mis en place en mai 2010 par la Banque centrale européenne (BCE) s’est gonflé de nouveaux achats de titres souverains pour un montant de 7,99 milliards d’euros entre le 14 et le 18 novembre. Le portefeuille de la banque centrale est désormais de 194,5 milliards. On peut ajouter à ce montant le programme d’achats de covered bonds (59,5 milliards d’euros). Semaine après semaine, le portefeuille de la BCE s’étoffe en dépit des critiques essentiellement allemandes adressées à ce programme. Pour les observateurs, les positions allemandes ont plusieurs explications. Elles répondent à la volonté de calquer la BCE sur le modèle de la Bundesbank, à des considérations de politique intérieure, ou tout simplement de peser dans le débat sur la politique d’achats que devra mener inexorablement la BCE face à la débandade politique de la gestion de la crise des dettes souveraines. Jacek Rostowski, le ministre polonais des Finances, dont le pays vient de prendre la présidence tournante de l’Union européenne résume la situation : « L’alternative est la suivante, soit une intervention massive de la BCE, soit la catastrophe. »

A lire aussi