La profession en appelle aux autorités françaises

le 14/04/2011 L'AGEFI Hebdo

« La gestion et plus encore la gestion alternative sont créatrices d’emplois directs et indirects qualifiés. Aussi, les pouvoirs publics devraient encourager, ou au moins ne pas décourager, l’implantation en France d’acteurs régulés et contrôlés », implore le cabinet Reinhold Partners dans son étude réalisée pour le compte de l’AFG (Association française de la gestion financière). Pour ce faire, il serait judicieux de faire connaître aux prestataires de services étrangers de cette industrie, qui sont de très influents prescripteurs, le marché français, perçu comme plus petit qu’il n’est, et son cadre réglementaire. « Le rôle de l’Autorité des marchés financiers, dont l’agrément offre un fort degré de sécurité opérationnel, devrait être mis en avant », insiste Reinhold Partners. Il lui semble cependant nécessaire d’encourager aussi la création en France de gérants de produits non français, pour lesquels les investisseurs internationaux ont plus d’appétit.

A lire aussi