Prions pour la dette

le 29/08/2013 L'AGEFI Hebdo

 Une chaleur étouffante régnait dans l’église du Grau d’Agde (Hérault) fin juillet. Parmi les estivants présents se trouvait un personnage côtoyant par profession toute espèce possible de dette, souveraine, domestique, LBO ou mezzanine. Et voilà que dans son homélie, le vieux prêtre évoque alors l’épître de Saint-Paul aux Colossiens. Dans son alinéa 15, Saint-Paul disait ceci en parlant de Dieu : « Il a supprimé le billet de la dette qui nous accablait depuis que les commandements pesaient sur nous : il l'a annulé en le clouant à la croix du Christ. » C’était quand même autre chose que du « rachat de dette grecque par la BCE suivi d’une stérilisation des actifs dans le bilan », songea alors en substance l’estivant qui, en toute hâte, esquissa un signe de croix pour effacer, sinon la dette, au moins la pensée profane.

A lire aussi