Préparer les esprits

le 05/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE)

« La pression que connaîtront les marchés obligataires (au premier trimestre - NDLR) sera vraiment très, très importante, si ce n’est sans précédent » (19 décembre 2011)

Lorenzo Bini Smaghi, membre du directoire de la BCE sur le départ

Une politique d’assouplissement quantitatif « serait appropriée si les conditions économiques le justifient, par exemple des pays confrontés à une crise de liquidités pouvant se traduire par un phénomène de déflation » (Financial Times, 22 décembre 2011)

Jean-Claude Trichet, ancien président de la BCE

« Je suis fermement convaincu que l’Europe du futur incarnera un nouveau type de cadre institutionnel. Quelle en sera la forme ? Serait-il trop audacieux d’envisager qu’il y ait un jour un ministre des Finances de l’UE ? » (Les Echos, 28 décembre 2011)

A lire aussi