Le pouvoir d'achat des classes moyennes baisse en France

le 08/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Paupérisation. En dépit d’une baisse de l’inflation, le pouvoir d’achat des ménages français sera affecté en 2012 par une pression fiscale croissante et une diminution des hausses de salaires. Atone en 2011, le pouvoir d’achat basculera dans le rouge l’an prochain (-0,6 %), indique l’enquête du Club consommation du Bipe. Ce sont les classes moyennes qui seront les plus affectées. Ces dernières ont subi une baisse annuelle moyenne de 0,3 % de leur pouvoir d’achat entre 2005 et 2010 pour une hausse moyenne de 0,4 % toutes catégories confondues. Sur la période 2000-2010, le pouvoir d’achat des classes moyennes a augmenté de 0,3 % par an pour une progression d’ensemble de 0,7 %. Conséquence, le fossé entre les classes intermédiaires et les classes modestes (deuxième et troisième déciles de niveau de vie) se réduit dans la mesure où les catégories les plus défavorisées ont connu une progression de leur pouvoir d’achat grâce aux différents mécanismes de protection sociale, note le Bipe. Il ne faut pas attendre du crédit à la consommation un quelconque soutien, indique une autre étude du Bipe. La production de crédit a décliné en 2011 et continuera de baisser l’an prochain, l’encours subissant « un déclin historique ».

A lire aussi