Point faible

le 28/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Tout n’est pas réglé en Espagne. Loin de là. Si les spreads des bonos du Trésor espagnol avec les Bunds n’ont cessé de se réduire depuis le début de l’année - signe d’une certaine confiance retrouvée des opérateurs de marché dans l’Espagne -, cette amélioration ne se voit pas dans les titres émis par les régions dont les finances sont pourtant intégrées aux ratios de déficit et de dette publics tels qu’ils sont définis au niveau européen. Exemple, la Catalogne a emprunté fin mars 400 millions d’euros à deux ans à 5,5 %. Le taux catalan correspond pile-poil... au taux à deux ans portugais mais se situe en revanche plus de 200 points de base au-dessus du deux ans de l’Etat espagnol. Les marchés santionnent le fait que les élus régionaux montrent peu d’empressement à réduire les déficits budgétaires et à couper dans les dépenses avant les élections locales du 22 mai prochain.

A lire aussi