PMI manufacturiers, contraste entre l’Europe et l’Asie

le 06/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Inversion. Une fois n’est pas coutume. A en croire les indices PMI du mois de mai pour l’industrie manufacturière, c’est en Asie que la dynamique industrielle s’essouffle, tandis qu’en Europe, la contraction ralentit, et ce pour la première fois depuis quatre mois. En Allemagne, l’indice est presque à 50, suivi de près par les Pays-Bas et l’Autriche. La plus forte progression s’observe en Espagne tandis que celui de la France atteint un plus haut de 13 mois. Selon Markit, si le repli de la production manufacturière et du volume global des nouvelles commandes s’est ralenti, les industriels de la zone euro continuent d’estimer que la conjoncture de leurs marchés nationaux affaiblit la demande. Ils constatent cependant une stabilisation à l’exportation. A l’opposé, en Asie, l’heure n’est pas à l’anticipation d’une amélioration industrielle. A l’exception des indices PMI japonais (à 51,5) et chinois représentant les grandes entreprises à capitaux publics, ceux de Taiwan, de Corée du Sud (51,1 après 52,6 en avril), d’Inde (50,1) se replient. En outre, commente Philippe Waechter, directeur de la recherche économique de Natixis Asset Management,

« le profil des nouvelles commandes est généralement plus détérioré que celui des nouvelles commandes à l’exportation. Cela traduit une situation interne fragile, au risque de provoquer de l’attentisme dans les décisions à venir notamment sur l’investissement ».

A lire aussi