Pioneer choisit la croissance organique et sélective

le 08/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Autonomie. Un temps menacé de cession par son actionnaire UniCredit, Pioneer Investments opte désormais pour la croissance organique. Les détails de son plan à cinq ans élaboré cet été devraient être dévoilés dans les prochains mois, mais le gestionnaire d’actifs en livre déjà les grands axes. Il va regrouper à Londres l’ensemble de ses spécialistes des marchés émergents, classe d’actifs sur laquelle il vise 6 à 7 milliards d’euros d’encours, annonce Sandro Pierri, responsable de l’Europe de l’Ouest et de l’international, de passage à Paris. Pioneer va aussi quitter des marchés peu porteurs comme la Russie et étendre sa présence commerciale en Asie, en Amérique latine et en Allemagne, son troisième marché. Mais l’avenir de la société, qui gérait fin octobre 162 milliards d’euros d’actifs, reste dépendant d’UniCredit qui lui apporte 75 % de ses clients.

A lire aussi