La photo de la semaine

le 14/02/2013 L'AGEFI Hebdo

Voilà un photographe qui, en quatre prises, a bien travaillé. Il a d’abord saisi un début de sourire se formant à la commissure des lèvres du président de la Banque centrale européenne. Le pli a pris progressivement de l’ampleur comme sous l’effet d’une onde venu des tréfonds du système nerveux de Mario Draghi. Jusqu’à l’explosion finale qui a élargi à l’extrême ce visage réputé sous contrôle quelles que soient les circonstances. Une seconde, lors de sa conférence de presse tenue le 7 février dernier, Mario Draghi s’est mué en Jerry Lewis. « Nous voulons voir, avait-il dit lors de son intervention, si l’appréciation [de l’euro]est soutenue et si cela modifie notre perception des risques pour la stabilité des prix. » Une saillie en soi irrésistible. On peut comprendre qu’après avoir également dit que la faiblesse de l’économie en zone euro perdurerait et qu’il ne fallait pas attendre d’amélioration avant la fin de l’année, toutes les sécurités habituelles préservant son côté pince-sans-rire aient fini par lâcher jusqu’à ouvrir en grand ses deux maxillaires. C’est très humain et plutôt rassurant, finalement.

Photographe : Eric Tschaen pour l’agence REA

A lire aussi