Les petites et moyennes valeurs captent mieux le potentiel des émergents

le 24/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Pépites. Investir dans les petites et moyennes capitalisations plutôt que dans les grandes valeurs cotées offre la possibilité de mieux s’exposer à la croissance des pays émergents, estime Alain Caffort, gérant de Groupama Asset Management. Cette classe d’actifs permet de cibler directement les pays à fort potentiel de croissance « à travers des marchés de niche et des thèmes d’investissement plus ciblés », comme les énergies renouvelables, ou internet. Faiblement représentées dans les secteurs bancaires, des utilities, des télécoms ou des pétrolières intégrées, elles offrent en revanche la possibilité de s’exposer davantage aux cycles technologiques, industriels et aux matières premières et, éventuellement, d’en récolter les fruits plus rapidement.

A lire aussi