Les perspectives démographiques limitent la création de richesse

le 03/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Erosion. Les perspectives démographiques redistribuent les cartes. « Construits sur des structures de population plus jeunes qu’aujourd’hui, nos modèles de sociétés vont être profondément modifiés dans les décennies à venir », estime le cabinet de recherche PrimeView. La baisse de la population en âge de travailler (de 20 à 64 ans) affaiblira la force de travail de la plupart des pays industrialisés. D’ici à 2020, les plus touchés seront le Japon, l’Allemagne et la France tandis que les Etats-Unis, la Chine, l’Espagne et le Royaume-Uni continueront à gagner des forces vives. A plus long terme, seuls les Etats-Unis et le Royaume-Uni verront leur population en âge de travailler progresser. La Chine, quant à elle, perdra plus de 8 % de cette classe d’ici à 2050. Les gains de productivité, d’autant plus forts que la population âgée entre 20 et 39 ans est importante, devraient être directement impactés. Les dépenses des ménages aussi, « véritable pierre angulaire de la richesse créée dans nos économies modernes » selon PrimeView, devraient en pâtir. Par exemple, à court terme, la baisse de la consommation en Allemagne et aux Etats-Unis pourrait être de respectivement 9,9 % et 7 %.

A lire aussi