Perfidie

le 20/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Cela n’a rien de surprenant, mais il est bon de le rappeler. Restés à l’écart de l’euro, les Britanniques ont une confiance toute relative dans la monnaie unique. Selon une enquête menée par Allianz Global Investor dans 11 pays auprès de 140 investisseurs institutionnels représentant 900 milliards d’euros d’actifs sous gestion, 80 % des sondés indiquent « croire en la capacité de l’euro à faire face aux défis actuels ». Si l’on écoute les seuls investisseurs britanniques, on trouve alors 41 % d’entre eux indiquant « ne pas être convaincus de la capacité de l’euro à survivre dans sa forme actuelle ». Le scepticisme britannique est toutefois tempéré par la prise de conscience qu’une crise de l’euro serait dommageable à l’économie britannique et à la City. Comme quoi les esprits évoluent.

A lire aussi