Pékin commence à réformer son système financier

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

La Banque populaire de Chine a surpris les marchés en baissant, le 8 juin, les taux d’intérêt des prêts et des dépôts à 1 an, à 6,31 % et 3,25 % respectivement, et surtout en autorisant les banques à proposer des crédits 20 % moins chers et des dépôts 10 % plus rémunérés que ces taux de référence. Un premier pas vers une libéralisation des taux d’intérêt, réclamée notamment par le Fonds monétaire international (photo). « Cette décision était nécessaire compte tenu de la politique d’ouverture du compte de capital, notamment l’augmentation du quota des ‘qualified foreign institutional investors’, afin que les flux de capitaux ne déstabilisent pas les marchés des taux d’intérêt », estime Dariusz Kowalczyk, économiste chez Crédit Agricole CIB. La prochaine étape pour la banque centrale pourrait être de cibler les taux d’intérêt de marché, et non ceux des prêts et des dépôts, selon Woon Khien Chia, stratégiste de RBS.

A lire aussi