La part des allocations d’actifs investie en actions va s'éroder

le 15/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Insuffisant. Les montants investis en actions cotées devraient croître de 26.000 milliards de dollars d’ici à 2020, selon une étude de McKinsey & Company, qui relève cependant que leur part dans les allocations d’actifs mondiales devrait passer de 28 % aujourd’hui à 22 % dans huit ans. En définitive, les investissements en actions ne suffiront pas à compenser la hausse des besoins de financement en actions de la part des entreprises, particulièrement importants dans les marchés émergents. McKinsey & Company évalue à 37.400 milliards de dollars le capital qui sera nécessaire à la croissance des entreprises dans le monde au cours de cette période. Or à l’heure actuelle, plus de 60 % des investisseurs des économies émergentes d’Asie déclarent préférer conserver leurs économies sur des comptes bancaires plutôt que dans des fonds communs de placement ou des actions. Dans les économies matures, c’est le vieillissement de la population et les nouveaux cadres réglementaires dans les pays développés qui provoquent une diminution des achats d’actions.

A lire aussi