Pari en toc

le 25/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Investir dans l’or est une difficile alchimie. John Paulson, le gérant de hedge funds devenu célèbre pour avoir réussi à transformer en fortune son pari contre les crédits subprime, vient à nouveau de l’apprendre à ses dépens. La récente chute du métal jaune lui aurait coûté plusieurs centaines de millions de dollars. Un véritable coup dur. 85 % de sa fortune personnelle, estimée à 9,5 milliards, serait en effet investie dans ce métal précieux. Depuis ses plus haut d’août 2011, l’or s’est effondré de 22 %. Il a connu l’une des pires séances de son histoire lundi 15 avril, chutant de plus de 6 %. David Einhorn, le patron du hedge fund Greenlight Capital Management, a également fait les frais de ses paris dans le métal jaune. Ces gérants continuent malgré tout de miser dessus en anticipation d’un regain d’inflation vu les montants énormes de liquidités injectés par les banques centrales. La semaine dernière, les positions spéculatives sur le métal précieux se sont d’ailleurs inversées à l’achat.

A lire aussi