Rencontre avec... Deborah Ciervo, directeur marchés internationaux et produits chez Dow Jones Indexes

« Les outils pour mesurer le risque rencontrent un grand intérêt »

le 05/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Vous avez lancé en septembre dernier des indices reposant sur la volatilité. A quel besoin répond ce type de produit ?

L’objectif était de répondre aux besoins de clients cherchant à créer des produits offrant une allocation flexible à l’indice sous-jacent ou à un marché spécifique en fonction du niveau de la volatilité. Les outils pour mesurer l’évolution du risque rencontrent un grand intérêt de la part des investisseurs. C’est l’une des conséquences de la forte augmentation de la volatilité sur les marchés ces dernières années. La volatilité est, de ce point de vue, un indicateur clé de la mesure du risque d’un actif. Nous avons d’abord lancé l’indice Dow Jones Volatility Risk Control sur les actions européennes. Nous proposons désormais quatre séries d’indices (global, Europe, zone euro et BRIC*) reposant sur ce principe d’allocation flexible. Ce type de stratégie peut potentiellement être appliqué à l’ensemble de nos indices de base.

Comment fonctionne cet indice ?

Chaque série d’indices comprend plusieurs niveaux de volatilité prédéterminés, comme 5 %, 10 %, 15 % et 20 %. A chaque objectif de volatilité va correspondre un profil de risque. L’allocation des composantes de l’indice (entre l’indice de base et le cash - Eonia) va ensuite évoluer afin de toujours respecter l’objectif de volatilité, en augmentant le levier sur les actions (150 % maximum) ou en le diminuant (relativement aux liquidités), dès que la volatilité va baisser ou progresser. Cette allocation entre l’indice de base et le cash repose sur la volatilité réalisée à 30 jours de l’indice de base.

Quels sont aujourd’hui les produits qui utilisent cet indice ?

Ce type d’indice peut être utilisé comme benchmark ou sous-jacent pour des fonds ou produits structurés. JPMorgan et Barclays, notamment, utilisent notre indice Dow Jones Global Titans 50 Volatility Risk Control, que nous avons récemment lancé et qui représente les 50 actions les plus importantes au monde du point de vue de la capitalisation.

*Brésil Russie, Inde, Chine

A lire aussi