Ornière

le 20/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Promis, ce n'était pas un mouvement spéculatif. Tout au plus une erreur d'analyse de gérants qui tablaient en ce début de décennie sur le retour de l'inflation, et même de l'hyper inflation, au vu des importantes injections de liquidités des grandes banques centrales. Le cours de l'or s'est dégonflé en 2013, subissant sa plus forte baisse annuelle en trente-deux ans. Surtout, la demande mondiale a diminué de 15 % l'an dernier alors même que la demande de consommation (joaillerie, pièces et lingots) s'est accrue de 21 % à 3.865,5 tonnes (record absolu), selon le World Gold Council (WGC). C'est la demande de placement qui s'est effondrée de plus de 50 %. Les fonds indiciels (ETF) ont remis 881 tonnes d'or sur le marché. A la vitesse où l'ogre chinois accroît sa consommation (1.065 tonnes l'an passé, +35 %), l'or physique pourrait de nouveau supplanter l'or financiarisé pour fixer les cours dès cette année, prédit le WGC.

A lire aussi