Orfèvrerie à l'européenne

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

L’accord laborieusement trouvé par l’Ecofin le 26 janvier dernier sur la régulation des dérivés vient d’être remis sur le métier par le Parlement européen. Les pourparlers repartent donc, malgré les tractations qui étaient parvenues à dégager un compromis, « un véritable travail d’orfèvre » selon le qualificatif, un brin ironique mais réjoui, de Jean-Pierre Jouyet, président de l’Autorité des marchés financiers. Sur le fond, il s’agit de fixer les règles de supervision des chambres de compensation et notamment de savoir selon quelle majorité sera demandée l’intervention de l’Esma (autorité européenne des marchés) en cas de désaccord sur la création d’une telle infrastructure. Bref, voilà nos dirigeants européens en train de croiser le fer pour organiser les procédures sur leurs futures dissensions ! Le chemin vers l’Europe est décidément laborieux…

A lire aussi