OPCVM Lyxor AM souffre en août de la chute des marchés

le 29/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Les actions dans l’œil du cyclone

Lyxor Asset Management est la lanterne rouge du classement EuroPerformance des fonds de droit français sur le mois d’août avec une décollecte nette de 1,15 milliard d’euros. L’aggravation de la crise des dettes souveraines de la zone euro et les inquiétudes au sujet d’une nouvelle récession économique ont provoqué une chute des places boursières. Lyxor AM, l’un des plus importants émetteurs d’ETF (exchange-traded funds) en France, en a été l’une des principales victimes avec des rachats massifs de 1,4 milliard sur ses produits actions. Au-delà des actions, c’est l’ensemble des classes à risques (actions, diversifiés, obligations) qui a souffert de ces désinvestissements avec des flux négatifs de 4,2 milliards, 2,3 milliards et 1,6 milliard respectivement au total en août. Carmignac Gestion (682 millions), Société Générale Gestion (578 millions) et Natixis Asset Management (501 millions) restent à l’arrière du peloton comme en juillet. Ainsi, chez Carmignac Gestion, les désinvestissements en produits actions se sont accentués avec 455 millions d’euros de flux négatifs. LCF Edmond de Rothschild Banque complète le bas de tableau à la 320eplace, avec 492 millions d’euros de rachats.

Dans le prolongement du mois de juillet, ce sont les OPCVM de trésorerie qui ont, une fois encore, animé la collecte en août. Grâce à des flux de souscriptions de plus de 2 milliards d’euros vers cette gamme, la Banque de Financement et de Trésorerie monte sur la première marche avec une collecte nette de 2,05 milliards d’euros. Au total, la collecte sur les fonds de trésorerie est de 9,2 milliards d’euros. La Banque Postale passe de la 321eplace en juillet à la 2een août avec une collecte de 1 milliard à la faveur de souscriptions de 1 milliard en produits de trésorerie, inversant ainsi la tendance du mois de juillet (décollecte de 1,2 milliard lié aux décaissements effectués par les caisses de retraite pour le paiement des pensions). Juste derrière, Aviva France, Agicam et BNP Paribas profitent également de flux favorables sur cette classe d’actifs.

Décollecte annuelle de 34 milliards d’euros à fin août

Depuis le début de l’année, les fonds de droit français accusent un désinvestissement de 34 milliards d’euros (hors produits de gestion alternative). Aucune classe d’actifs n’échappe à ces sorties massives. Les produits de trésorerie (13 milliards), obligations (8 milliards) et actions (7 milliards) sont les plus affectés. En queue de peloton, Natixis Asset Management accuse une importante sortie en OPCVM de trésorerie (8,8 milliards). Amundi Investment Solutions affiche la plus grosse collecte avec 1,8 milliard grâce aux souscriptions sur ses produits actions (1,4 milliard).

A lire aussi