OPCVM CM-CIC AM réalise une collecte record en juillet...

le 29/08/2013 L'AGEFI Hebdo

… et se positionne à la troisième place depuis janvier

C’est exclusivement grâce aux souscriptions sur leur gamme de fonds monétaires que les cinq premiers acteurs du classement EuroPerformance-a Six Company des fonds de droits français parviennent à se hisser en haut du tableau. A la première place, contre la 283

e position en juin en raison de décaissement sur ses fonds de trésorerie, CM-CIC Asset Management affiche une collecte nette en produits monétaires de 2,8 milliards d’euros sur ce mois de juillet. La filiale de gestion du groupe Crédit Mutuel CIC est talonnée par BFT Gestion qui encaisse en juillet 2,2 milliards d’euros de flux, à la faveur quasi exclusive de souscriptions en OPCVM monétaires. Le groupe La Française clôt ce trio de tête avec une collecte mensuelle globale qui la positionne loin des deux premiers avec un milliard de souscription. Après une baisse de 7,5 % en juin, l’encours des fonds de Trésorerie enregistre une petite progression de +0,6 %. Selon les analyses d’EuroPerformance-a Six Company, le taux de recouvrement de la décollecte de juin ressort supérieur à sa moyenne sur ces trois dernières années, avec +905 millions d’euros de souscriptions nettes enregistrées en juillet. Une fois encore, seuls les fonds du premier quartile de performance ont pu bénéficier de flux entrants sur cette classe d’actifs.

C’est en effet en raison de rachats importants sur les OPCVM monétaires que certaines sociétés de gestion se retrouvent en bas de classement. Amundi, en dernière position le mois passé, grimpe d’une place et se positionne juste devant Natixis Asset Management. Sur le classement de janvier à juillet, Amundi, BNP Paribas AM et Natixis AM demeurent en queue de classement, sanctionnés essentiellement par des rachats sur leur gamme de fonds monétaires de droit français. A l’inverse, CPR AM, BFT Gestion et CM-CIC AM se maintiennent en haut de classement depuis janvier.

Décollecte

Selon les chiffres d’EuroPerformance-a Six Company, le marché des OPCVM de droit français enregistre une progression de 1,4 % en juillet : le total des actifs sous gestion atteint désormais près de 754 milliards d’euros. Après la perte d’encours de 43,5 milliards d’euros le mois dernier, ce sont près de 10,3 milliards d’euros qui ont été récupérés ce mois-ci, fonds de gestion alternatifs et immobilier compris. Concernant la collecte, les actifs de court terme n’ont pas suffit à compenser l’ensemble des rachats réalisés en juin. Toutes classes d’actifs confondues (fonds immobiliers et véhicules de gestion alternative inclus), le marché des OPCVM de droit français enregistre 958 millions d’euros de sorties nettes. Plus précisément, après un fort repli de 7,5 % en juin, l’encours des fonds de trésorerie affiche une progression de 0,6 %. Avec un peu moins de 74,4 milliards d’euros d’actifs sous gestion fin juillet, les OPCVM Obligations enregistrent une nouvelle baisse de leur encours. Certes plus modéré qu’en juin, ce recul atteint -0,1 % mais reste imputable à la décollecte. Enfin, après une contraction de leur encours de près de 11 milliards d’euros le mois dernier, les fonds actions affichent une hausse de +4 % ce mois-ci, soit 7 milliards d’euros.

A lire aussi