OPCVM - CM-CIC AM, premier collecteur en janvier, loin devant BNP Paribas

le 23/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Le monétaire reste le carburant des sociétés de gestion…

Cette nouvelle année n’est guère différente de la précédente, tout du moins en termes de collecte. Le monétaire départage encore, en janvier, les gagnants et les perdants dans le premier classement des fonds de droit français de 2012. La filiale de gestion d’actifs du CM-CIC monte sur la première marche du podium grâce aux 4,5 milliards d’euros collectés en monétaire. Selon les données compilées par EuroPerformance-Six Telekurs, le total de ses souscriptions nettes s’élève à 4,4 milliards. Le numéro deux, BNP Paribas, arrive loin derrière avec une collecte globale de 1,7 milliard, toujours portée par les fonds monétaires (1,9 milliard de souscriptions). En revanche, en janvier, le mouvement de sortie sur la classe actions s’est poursuivi à un rythme soutenu chez BNP Paribas (-268 millions), ce qui a été, en partie, compensé par un gain de 159 millions en fonds diversifiés. L’activité d’Amundi est également dynamisée par les souscriptions de ses fonds monétaires (2 milliards). Même tendance pour Aviva France et Groupama, respectivement numéro quatre et cinq.

… sauf pour Natixis AM

En bas de tableau, Natixis AM est pénalisée par les importantes sorties dans ses fonds monétaires, pour un total de 5,2 milliards. Un résultat qui détonne avec ses concurrentes et qui peut s’expliquer par la forte saisonnalité de cette classe d’actifs. Elle peut nettement évoluer, d’un mois sur l’autre, en raison des décaissements et réinvestissements réalisés par les caisses de retraite. Preuve en est, en décembre, Natixis AM était montée sur la première marche en collectant 5,1 milliards sur ses fonds monétaires. A noter les 669 et 598 millions d’euros de souscriptions en produits actions et obligations, ce qui est nettement meilleur que l’ensemble des autres sociétés de gestion du tableau. Il y a tout de même un fossé entre la dernière et l’avant-dernière. La décollecte nette totale de HSBC s’élève à 412 millions contre 4,1 milliards pour Natixis AM. Swiss Life, Dexia AM et LCF Edmond de Rothschild Banque complètent le bas du tableau.

L’actif sous gestion stimulé par l’effet de marché

Le rebond des marchés financiers, depuis le début de l’année, n’est pour le moment pas visible dans ces chiffres. Il l’est en revanche dans les données sur l’actif total sous gestion, qui progresse de 11,5 % en janvier à 747 milliards (pour 6.288 fonds). Cette augmentation tient pour les deux tiers à l’effet de marché, c’est-à-dire à la hausse de valeur des actifs. Une tendance encore plus notable lorsqu’on regarde dans le détail. Les fonds de la catégorie actions (174,7 milliards d’euros et 2.221 fonds) enregistrent une progression de 7,3 %, uniquement liée à la hausse des places boursières. La poursuite, en février, de cette tendance favorable, pourrait se refléter dans la collecte ce mois-ci. A suivre.

A lire aussi