OPCVM CM CIC AM aux avant-postes

le 21/11/2013 L'AGEFI Hebdo

CM CIC porté par le monétaire

La gestion monétaire retrouve des couleurs en octobre après un mois de septembre marqué par les importants rachats saisonniers sur ces produits de trésorerie. Résultat,

CM-CIC AM – le numéro un de notre classement des OPCVM de droits français fourni par EuroPerformance-a Six Company –, l’est grâce à une collecte nette de 5,9 milliards d’euros dans cette catégorie. La filiale de gestion du CM-CIC est même à l’origine de l’essentiel des flux positifs sur les fonds monétaires, puisqu’au total, ces derniers engrangent 5,2 milliards d’argent frais en octobre. De fait, parmi les plus gros collecteurs on trouve des acteurs ayant enregistré de bonnes performances commerciales avec leurs produits monétaires (Groupama AM ou Covea Finance) mais pas uniquement. Sur la troisième marche du podium, Edram collecte 445 millions d’euros dont 183 millions en actions et 95 millions en obligations convertibles.

Tous les acteurs de la place ne sont pas logés à la même enseigne puisque dans le bas du classement, Natixis AM accuse 1,2 milliard d’euros de sorties sur ses fonds…monétaires. La filiale de gestion de Natixis souffre également de rachats dans ses OPCVM actions (-330 millions d’euros) et obligations (-307 millions). En avant-dernière position, Carmignac Gestion continue d'afficher d’importants retraits sur ses fonds diversifiés, sa spécialité, pour un total de 650 millions d’euros. BNPP AM, HSBC Global AM France et Swiss Life AM France complètent le bas du classement en raison des rachats enregistrés par leur OPCVM de trésorerie.

Les actions plébiscitées

En octobre, la rotation des obligations vers les actions semble s’être amplifiée. Ainsi, les fonds actions ont enregistré une collecte nette globale de 1,3 milliard d’euros. Servant de passerelle entre les obligations et les actions ou considérées comme moyen de reprendre du risque action, les obligations convertibles continuent également d’être privilégiées par les investisseurs. Les OPCVM spécialisés engrangent des flux positifs à hauteur de 203 millions. A l’inverse, les obligations ont continué d'accuser des sorties (-341 millions) tandis que les stratégies diversifiées (-680 millions) ont pâti des mauvaises performances commerciales de Carmignac Gestion.

De fait, sans tenir compte des OPCVM monétaires, le plus gros collecteur est Lyxor International AM. La filiale de la Société Générale est dopée par les souscriptions de ses fonds actions (385 millions d’euros) ce qui lui permet de collecter, au total, 317 millions. Egalement soutenu par les flux positifs dans les actions, Metropole Gestion engrange 245 millions de souscriptions, dont 339 millions en actions. Parmi les bonnes performances en octobre, DNCA Finance continue de bénéficier de souscriptions en actions (61 millions), en fonds diversifiés (154 millions) et en stratégies de performance absolue (25 millions), pour un total de 248 millions.

Natixis AM et Carmignac Gestion sont encore derniers du classement, y compris sans tenir compte des fonds monétaires. La Banque Postale AM (-128 millions), Axa IM (-121 millions) et Comgest (-112 millions) complètent les derniers postes avec des rachats…en actions pour 80 millions, 82 millions et 112 millions, respectivement.

Et à contre courant.

A lire aussi