OPCVM BNP Paribas récupère la première place au classement d’avril

le 24/05/2012 L'AGEFI Hebdo

La trésorerie fait la différence

Après avoir cédé le mois dernier la première place du classement EuroPerformance-Six Telekurs des fonds de droit français à Amundi, BNP Paribas récupère la plus haute place du podium avec des souscriptions nettes de plus de 3,2 milliards d’euros sur avril. Une première place décrochée à la faveur du monétaire qui, sur ce mois, atteint 3,5 milliards d’euros, tandis que les flux de souscription restent modérés sur les produits obligataires (68 millions), sur la gamme des fonds diversifiés (35 millions), et que les OPCVM actions et à formule accusent des retraits respectifs de 47 et 372 millions d’euros. A la seconde place de ce classement mensuel, CM CIC AM enregistre une collecte nette de 2,5 milliards. Une place due aux 2,7 milliards collectés par les fonds de trésorerie. Outre des souscriptions nettes de 36 millions sur la gamme de fonds en obligation, les autres familles d’actifs décollectent. A la troisième place du podium figure Amundi, dont la collecte nette sur ce mois d’avril atteint 1,9 milliard. Comme les deux précédents établissements, la trésorerie a fait la différence : la société de gestion affiche une décollecte sur l’ensemble de sa gamme, à l’exception des OPCVM monétaires qui raflent plus de 2,6 milliards d’euros sur ce seul mois. Tout en bas de tableau, Natixis AM (NAM) subit une décollecte de 1,7 milliard sur ses fonds monétaires, à l’instar de la BFT pour qui les retraits sur cette classe d’actifs ont atteint 1,3 milliard d’euros. La Banque Postale comptabilise 9 millions de souscriptions sur son expertise en actions, tandis que NAM affiche 35 millions. Des collectes positives suffisamment rares dans le marché pour être soulignées, mais qui ne compensent pas les retraits sur les autres catégories d’actifs.

BNP Paribas, numéro un depuis janvier

Comme l’an dernier, ce début d’année est tiré par le monétaire. Ainsi depuis janvier, le trio de tête rejoint celui du classement d’avril. La banque de la rue d’Antin s’affiche en haut du tableau avec une collecte nette de 8,8 milliards d’euros portée essentiellement par les fonds de trésorerie (10 milliards), suivie de CM CIC AM grâce à ses souscriptions nettes de 7,7 milliards sur cette même famille de produits et une collecte globale de 7,2 milliards. La troisième place revient à Amundi qui affiche des souscriptions de 3,4 milliards sur les quatre premiers mois de l’année et 6,1 milliards en monétaire.

Si les produits monétaires constituent la locomotive du marché de la gestion d’actifs en France, toutes les autres catégories de placement sont en retrait en ce mois d’avril. Les fonds actions accusent des rachats de l’ordre de 2,8 milliards d’euros, notamment sur les produits exposés à la zone euro. Pour leur part, les OPCVM à garantie totale voient fléchir leur encours de 48,58 milliards à 47,26 de mars à avril, en baisse de 4,9 % depuis le début de l’année.

A lire aussi