OPCVM BNP Paribas, numéro un de la collecte en février

le 22/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Le dynamisme du monétaire soutient le marché

BNP Paribas est premier de notre classement des fonds de droit français par la collecte en février, selon EuroPerformance-Six Telekurs. Avec un total de 1,8 milliard d’euros de souscriptions nettes, il distance la Banque de financement et trésorerie (BFT) et La Banque Postale AM. Natixis AM, bon dernier en janvier en raison d’une importante décollecte en produits monétaires, revient dans le haut du tableau, suivi d’Agicam. Une fois encore, le dénominateur commun à toutes ces enseignes est la forte collecte en OPCVM de trésorerie. BNP Paribas a engrangé 2,2 milliards sur ces produits, BFT 1,35 milliard et La Banque Postale AM 0,9 milliard. Natixis AM collecte 1,1 milliard dans la catégorie mais accuse une décollecte de 167 millions en fonds actions, ce qui l’empêche de se hisser sur la troisième marche du podium.

Importants retraits dans les actions

Toutes les enseignes ne collectent pas pour autant en monétaire. D’importants rachats dans ces fonds (-1,2 milliard) valent à Amundi la dernière place du classement, avec une décollecte totale de 1,9 milliard. L’enseigne subit également de forts retraits en produits diversifiés (-489 millions d’euros). CPR AM est avant-dernier du classement avec 438 millions de rachats, dont 251 millions en monétaire. CM-CIC, qui comme Amundi était dans le haut du tableau en janvier, est cette fois en bas, signe de la forte volatilité de notre classement en raison de l’importance des mouvements dans les OPCVM monétaires et de leur saisonnalité. A noter les niveaux encore élevés de rachats dans les fonds actions : 211 millions pour State Street GA, 184 pour Amundi ou 182 pour Lyxor AM.

La collecte totale progresse encore

Globalement, les sorties des produits actions s’élèvent à 1,3 milliard d’euros. La catégorie était quasi stable en janvier. Les retraits ont été concentrés sur les OPCVM en actions françaises (-775 millions), euro (-362 millions) et européennes (-550 millions). Les fonds actions internationales et Asie-Pacifique affichent en revanche des souscriptions positives à hauteur de 476 et 146 millions, le regain d’appétit pour le risque bénéficiant aux marchés émergents notamment. En février, l’actif sous gestion de l’ensemble des OPCVM de droit français a augmenté de 14 milliards, à 764 milliards (6.333 fonds) grâce à l’effet performance mais aussi à une collecte nette de 5,1 milliards. Outre les fonds monétaires, les produits obligataires enregistrent des souscriptions positives à hauteur de 610 millions d’euros. La décollecte des produits diversifiés s’élève à 624 millions (dont 244 millions pour les fonds à performance absolue) et celle des OPCVM garantis ou à formule à 541 millions.

A lire aussi