Performances

OPCVM - BFT Gestion confirme sa place de numéro un en février

le 20/03/2014 L'AGEFI Hebdo

Monétaire : une contraction inexpliquée

Malgré un début d’année en fanfare pour les fonds monétaires avec un mois de janvier qui affichait une collecte de 23,3 milliards d’euros, les OPCVM de trésorerie recensés par EuroPerformance-a Six Compagny voient leurs encours se contracter de 9,5 milliards d’euros en février, emportés par une décollecte de 9,9 milliards. Malgré cette érosion sur un mois de souscription traditionnellement porteur, BFT Gestion est parvenu à se maintenir en tête du classement, une place déjà occupée en janvier. Même si la collecte est ralentie sur sa gamme de produits monétaires (+1 milliard d’euros, contre +2,9 milliards en janvier), le gestionnaire confirme sa première place. Ces souscriptions lui permettent de devancer très nettement ses compétiteurs : AXA IM Paris se hissant en seconde position avec une collecte toutes classes d’actifs confondues (fonds de droit français) de 306 millions, suivi par Macif Gestion qui ferme le trio de tête, avec des flux de souscription nets globaux de 302 millions d’euros. Cette dernière maison de gestion doit sa bonne position à ses fonds de trésorerie. Tout comme AXA IM Paris, les autres classes d’actifs décollectant ou bien affichant des souscriptions très minces.

L’obligataire poursuit sa marche en avant

Si le monétaire a, bon an mal an, permis à certains de se distinguer en ce mois de février, c’est aussi à cause de cette classe d'actifs que d’autres ont été pénalisés. C’est, entre autres, le cas d’Amundi qui décroche de la 3e place du classement de janvier à la toute dernière. La filiale commune de Société Générale et Crédit Agricole subit des décaissements de plus de 5,5 milliards sur ce seul mois de février. Les souscriptions nettes sur l’obligataire et ses OPCVM garantis ou à formule ne parvenant pas à équilibrer les flux. Globalement, les OPCVM obligataires ont poursuivi leurs collectes, avec 589 millions d’euros de souscriptions nettes en février. Le collecteur de données indique par ailleurs que les actifs gérés par les fonds obligataires de droit français atteignent 92,4 milliards, à la faveur de flux entrants et de performances dans l’ensemble positives.

Les actions : un encours record depuis 32 mois

Après une pause le mois dernier, l’encours des fonds actions progresse de 4,4 % et rassemble désormais 209,8 milliards d’euros, soit son niveau le plus élevé de ces 32 derniers mois. La nouvelle collecte atteint 744 millions d’euros. Le retour de l’appétence des investisseurs pour le risque, a profité à DNCA Finance et Métropole Gestion, qui engrangent respectivement 57 et 153 millions d’euros sur leurs gammes de fonds actions. Des flux leur permettant de se positionner à la 4e et à la 5e position de ce classement.

A lire aussi