OPCVM Amundi reprend la tête de la collecte

le 20/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Carton plein

Le numéro un français et numéro deux européen de la gestion d’actifs, Amundi (746,2 milliards d’euros sous gestion à fin mars au niveau mondial), remonte à la première place de notre classement mensuel EuroPerformance-a Six Company de la collecte nette des fonds de droit français. Il monopolise même les premières marches du podium grâce à ses deux filiales BFT Gestion et CPR AM. Les flux sur les OPCVM de trésorerie ont encore été moteurs dans la collecte. Après avoir accusé, en avril, 6,5 milliards d’euros de sorties sur ces fonds, Amundi affiche des rentrées nettes de 2,3 milliards. De leur côté, BFT Gestion et CPR AM engrangent 1,2 et 0,7 milliard sur cette thématique. Agicam (groupe AG2R-La Mondiale) et La Française complètent notre palmarès, toujours stimulés par la collecte dans les produits de trésorerie.

Monétaire en berne

Ces flux ne reflètent pas pour autant la tendance générale sur le marché en mai, mois au cours duquel la décollecte s’est poursuivie sur les produits de trésorerie régulière (-1,4 milliard). « Seul le premier quartile de performance affiche une collecte nette de 4,2 milliards, contre une poursuite des flux sortants pour les autres quartiles », relève Alexandre Cassan, analyste chez EuroPerformance. La Banque centrale européenne vient d’abaisser son principal taux directeur à son plus bas historique à 0,50 %. Dans le bas de notre palmarès BNP Paribas AM, CM-CIC AM (premier en avril), Generali Investments Europe et Promepar Gestion (groupe Bred) sont pénalisés par leur décollecte en produits monétaires (une catégorie toutefois soumise à de fortes fluctuations d’un mois sur l’autre).

Les ETF dans le feu de l’action

Lorsque l’on exclut du décompte les mouvements sur les OPCVM de trésorerie, le classement change totalement de physionomie, reflétant plus fidèlement l’évolution du marché. Si les fonds obligataires ont collecté malgré un retour des tensions sur les taux longs après des déclarations de la Réserve fédérale américaine, les fonds actions ont poursuivi leur mouvement de décollecte (portant à 4 milliards les sorties depuis fin mars). Le décrochage du marché fin mai a notamment entraîné les ETF (exchange-traded funds) dans son sillage. Ces derniers accusent une décollecte d'un milliard. Lyxor International AM enregistre 350 millions de sorties en produits actions. Amundi (cette fois, dernier du tableau) et Theam sont également affectés par leur décollecte en actions.

Collecte des boutiques

Toujours dans le bas du classement, BNP Paribas AM enregistre 324 millions de retraits en produits garantis. Sur ce segment, l’offre de fonds ne permet pas de compenser l’arrivée à échéance de fonds et les sorties anticipées. Dans le haut du tableau, Carmignac Gestion se distingue avec 350 millions de collecte dans les fonds diversifiés, sa spécialité. Union Bancaire Gestion et CPR AM sont bien positionnés sur le segment des obligations convertibles, tandis que Martin Maurel Gestion et Metropole Gestion affichent, malgré un environnement peu propice, une collecte positive en actions.

A lire aussi