Octobre, le mois de l'épargne en France

le 06/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Bas de laine. Les Français ont été plus fourmi que cigale au cours du mois d'octobre, privilégiant nettement l'épargne aux achats de biens de consommation. Avec le relèvement des plafonds de dépôts du LDD (doublement à 12.000 euros) et du Livret A (19.125 euros en hausse de 25 %), les flux sur les deux livrets défiscalisés ont bondi de 21,29 milliards. L'assurance-vie n'en a nullement pâti. Au contraire, la collecte nette sur le mois a été franchement positive de 1,7 milliard d'euros. Depuis le début de l'année, elle demeure toutefois négative de 3,4 milliards. Assurément, ce sont les livrets bancaires fiscalisés qui ont dû se vider au cours du mois dans la mesure où la consommation des ménages a baissé (-0,2 % en volume, soit une centaine de millions d'euros), mais pas suffisamment pour expliquer l'afflux d'épargne sur les livrets et l'assurance-vie. Si l'abondement des livrets (seconde hausse de 25 % pour le plafond du Livret A) devraient se poursuivre dans les mois à venir, l'assurance-vie, pour sa part, devrait pâtir du ralentissement du marché immobilier dont les transactions sont au point mort.

A lire aussi