Nouvelle accélération des prêts à l’habitat

le 07/07/2011 L'AGEFI Hebdo

Déséquilibre. La croissance des crédits au secteur privé non financier se poursuit mais se modère, selon les statistiques de la Banque de France. En réalité, ce sont surtout les crédits aux ménages, qui représentent d’ailleurs plus de la moitié des encours bruts de l’ensemble des crédits au secteur privé (52,2 %), qui progressent. Au mois de mai, leur taux de croissance annuel a été de 7,1 %, au-dessus de celui des crédits aux entreprises qui ressort à 2,4 % et dont les encours bruts atteignent 797,8 milliards d’euros. Force est de constater que les crédits aux ménages ont encore été tirés par une accélération des prêts à l'habitat (en augmentation annuelle de 9,1 % en mai à 822,6 milliards d’encours bruts), tandis que le taux de progression des crédits de trésorerie a fléchi légèrement.

A lire aussi