Rencontre avec... Pedro Fernandes, responsable du développement des ETP* en Europe chez Nyse Euronext

« Notre plus grand concurrent, c'est le marché OTC ! »

le 31/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Comment améliorer la liquidité des ETF (« exchange-traded funds ») en Bourse ?

C'est un défi permanent car la liquidité est fragmentée en Europe, non seulement parce que plusieurs marchés coexistent, mais aussi parce qu'une multitude d'ETF répliquant le même indice sont disponibles sur un même marché. Ainsi, l'investisseur a le choix entre une dizaine d'ETF sur le DJ EuroStoxx 50 cotés sur Nyse Euronext. Par ailleurs, nous cherchons à convaincre les investisseurs institutionnels qui passent aujourd'hui des ordres de taille intermédiaire de gré à gré (OTC) d’intervenir en Bourse dans un environnement transparent, sécurisé et réglementé. Notre plus grand concurrent, ce n'est pas les autres Bourses européennes, mais le marché OTC !

Comment créer cette profondeur dans le carnet d'ordre nécessaire pour absorber les ordres des investisseurs institutionnels ?

Cela passe notamment par la signature de très nombreux contrats d'animation avec des apporteurs de liquidité. Nyse Euronext a fait le choix de travailler avec 23 dealers. Ainsi, on dénombre jusqu'à huit ou neuf apporteurs de liquidité sur certains ETF. Cette situation crée de la concurrence, ce qui - nous en sommes convaincus - se traduit par une plus grande profondeur dans le carnet d'ordres et des fourchettes achat-vente plus serrées.

Les particuliers sont-ils très présents sur ce marché ?

Les flux retail dynamisent le carnet d'ordres, mais leurs volumes restent limités aujourd'hui. La situation pourrait cependant évoluer. En effet, à partir du 1er janvier 2014, les rétrocessions seront bannies par la réglementation néerlandaise, ce qui devrait, comme on l'a vu en Grande-Bretagne pour la même raison, favoriser l'utilisation des ETF par les particuliers. Nous pensons que cela créera une dynamique positive sur la Bourse d'Amsterdam. Or grâce à notre carnet d'ordre unique couvrant les Bourses de Paris, Bruxelles et Amsterdam, ce phénomène apportera de la liquidité sur l'ensemble des trois marchés de Nyse Euronext.

*Exchange-traded products.

A lire aussi