Le noteur noté

le 29/11/2012 L'AGEFI Hebdo

Bien souvent, les agences de notation ne s'appliquent pas à elles-mêmes les principes qu'elles utilisent pour noter les entreprises. Se référant à un rapport de la SEC (Securities and Exchange Commission) qui ne cite aucun nom, GMIRatings rappelle que le régulateur américain demande à toutes les agences de renforcer leur contrôle interne. GMIRatings cite de son côté l'exemple de Moody's qui refuse depuis 2006 d'appliquer la pratique d'élire les directeurs chaque année et non tous les trois ans, ce que lui demandent nombre d'investisseurs. Sont également critiqués les 11,9 millions de dollars que s'est attribué en 2011 le PDG de l'agence, un montant bien supérieur aux rémunérations du secteur. GMIRatings conclut sur le peu d'empressement de Moody's à modifier son comportement dans le domaine ESG (environnement, social et gouvernance) et insiste sur le maintien de pratiques qualifiées de « défectueuses ». Les deux principales agences (Standard & Poor's et Moody's) monopolisent 83 % du marché de la notation de crédit.

A lire aussi