« No future »

le 29/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Elle vaut tous les sondages politiques des instituts d’opinion et elle est même probablement plus fiable : c’est l’enquête de conjoncture auprès des ménages de l’Insee. Celle de septembre vaut le coup d’œil afin de prendre la mesure de la déprime des Français et de leur sentiment d’abandon. Avec un indicateur synthétique de 80 (l’indice 100 représente la moyenne historique de 1987 à 2010), les Français signalent un degré d’anxiété élevé avec deux sujets d’inquiétude majeurs : le chômage dont ils anticipent une forte progression et le niveau de vie futur dont ils considèrent qu’il va se dégrader lui aussi fortement. L’indice résumé n’est plus qu’à deux encablures du point bas de la fin 2008, et de nombreux sous-indices sont en train d’enfoncer leur point bas. A côté, la chute du moral vécue en 1995 (niveau de 90) passe pour de la gnognotte. La cote d’alerte est atteinte.

A lire aussi