Mythologie

le 21/06/2012 L'AGEFI Hebdo

C’est bien connu, c’est même une rengaine resservie à l’envi quand on aborde la question de l’emploi en France : le marché du travail dans l’Hexagone manque de flexibilité ; trop rigide, il freine les entreprises dans leur volonté d’embaucher et explique une bonne partie du taux de chômage élevé (10 % de la population active). L’analyse est un peu courte et est carrément démentie dans les faits. Si elle a sans doute été valable dans des temps antérieurs, elle fournit une image totalement déformée de la réalité présente. Aujourd’hui, un salarié français occupe en moyenne plus de deux emplois par an ; et cela hors intérim, expliquent des économistes d’une banque de la place. La généralisation des contrats à durée déterminée (CDD) est telle qu’ils fournissent l’essentiel des créations d’emplois. France, tes exceptions fichent le camp...

A lire aussi