L’avis de… Nicolas Demont, directeur général d’Egamo

« Les mutuelles avancent sur le pilier 3 »

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Pourquoi ce retard sur le pilier 3 ?

On avait un peu oublié l’existence des trois piliers dans Solvabilité II et tout le monde s’est concentré sur le premier. Aujourd’hui, les mutuelles avec lesquelles nous travaillons se concentrent sur le pilier 2 avec la mise en place d’outils de contrôle et de cartographie des risques. Sur le pilier 3, les mutuelles travaillent sur le sujet et je ne pense pas qu’elles soient spécialement en retard.

Comment une société de gestion peut-elle les accompagner ?

Si vous faites du mandat, comme c’est notre cas, il faut apporter du service sur mesure et s’adapter à la demande du client. A travers nos outils internes et nos bases de données, nous devons apporter un plus grand niveau de détail sur le portefeuille de nos clients. Nos outils doivent être capables de réagir rapidement.

A lire aussi