Dossier GPGA Décryptage

La moyenne d'alpha positif est en retrait

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

EuroPerformance-a Six Company présente quelques éléments sur la conduite du calcul effectué par ses équipes.

La période d’observation est de trois ans, du 02/07/2010 au 28/06/2013. Elle porte sur le périmètre des fonds français et étrangers, ouverts, commercialisés en France auxquels nous avons appliqué un certain nombre de critères discriminants :

- Un historique de performance d’au moins trois ans correspondant à la période d’observation.

- Un encours d’au moins 15 millions d’euros.

- L’exclusion de certaines typologies de fonds comme les fonds monétaires, indiciels, alternatifs, nourriciers …

L'échantillon est de 2.442 fonds potentiellement candidats, sur lesquels nous avons effectué une mesure de l’alpha selon la méthodologie mise en place en collaboration avec l’Edhec.

Les faits marquants par rapport à 2012 sont les suivants :

- Si le nombre de candidats potentiels a augmenté de 2,18 %, le nombre de fonds avec un alpha positif s’est réduit de 6,87 %, à 895 fonds.

- La moyenne d'alpha positif est en retrait de 50 points de base (pb) par rapport à 2012.

- Toutes les catégories sont concernées par cette baisse d’alpha positif à l’exception de la catégorie Actions Europe, qui voit sa moyenne d’alpha positif se maintenir par rapport à 2012, combinée à une hausse de plus de 34% du nombre de fonds alpha positif.

- A l’opposé, en recul de 1,24 %, c’est dans la catégorie Diversifiés Euro que la moyenne d’alpha positif a le plus baissé, avec un alpha moyen de 1,61 %, contre 2,85 % en 2012.

- Comme pour les Grands Prix de la Gestion d'Actifs 2012, avec plus de quatre fonds sur cinq, la catégorie la plus régulière dans la production du nombre d'alpha positif est la catégorie Obligations internationales.

- La catégorie Actions France a vu de nouveau sa population de fonds alpha positif se réduire à un fonds sur cinq

- Autre fait notable, 45% des fonds lauréats en 2013 ont été lauréats en 2012, alors que seulement 21% des fonds lauréats en 2012 l'avaient été en 2011.

A lire aussi