Monnaie de canard

le 14/07/2011 L'AGEFI Hebdo

Au 11 juillet 2011 à 11 heures, le cours du bitcoin s’élevait à 14,9 dollars ou 10,4 euros. Tout le monde n’est pas encore au fait de cette nouvelle monnaie virtuelle créée en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto. Pourtant, ce mot, qui évoquerait davantage une monnaie de canard qu’une monnaie de singe, déclenche déjà près de 10 millions d’occurrences à partir d’une recherche Google. Son but s’apparenterait presque à du shadow banking, si on se réfère au dire de son inventeur, lequel prétend qu’il s’agit « d’un modèle de paiement électronique de pair à pair, permettant d’envoyer directement de l’argent d’une personne à une autre, sans passer par une institution financière ». D’où un certain succès comme l’expliquait Le Parisien dans son édition du 9 juillet, auprès des spéculateurs et… des trafiquants de drogue. Deux sénateurs américains ont déjà proposé son interdiction. Ce qui revient quasiment à une reconnaissance officielle…

A lire aussi