Du mauvais usage des e-mails

le 03/05/2012 L'AGEFI Hebdo

On ne le dira jamais assez, il faut se méfier des e-mails. Aviva en sait quelque chose. L’assureur britannique a soufflé un vent de panique dans les rangs de son département gestion d’actifs la semaine dernière. Par erreur, un e-mail destiné à un professionnel démissionnaire, et lui signifiant son congé, ses obligations de confidentialité… et autres fioritures habituelles pour ce genre de correspondance, a été envoyé à plus de 1.300 employés. Réalisant sa bourde, le département ressources humaines a rapidement envoyé un second e-mail pour rassurer les employés sous le choc… Mais le mal était fait. D’autant que quelques jours après l’annonce d’un profond remaniement de la direction du groupe, cette « communication » malencontreuse était particulièrement malvenue…

A lire aussi