Mauvais augures

le 26/09/2013 L'AGEFI Hebdo

Les consultants payés à prix d'or pour aider les fonds de pension et autres investisseurs institutionnels dans leurs choix et leurs allocations d'actifs n'ajoutent aucune valeur à la sélection de fonds, constate une étude de l'Université d'Oxford que cite le FTfund management. De 1999 à 2011, les fonds actions Etats-Unis recommandés par les consultants (représentant plus de 90 % du marché) ont sous-performé de 1,1 % par an les autres fonds actions. Si un fonds a tout intérêt a être chaudement recommandé, car il peut voir affluer des capitaux, la principale erreur des conseils est classique : la tendance systématique à recommander les plus gros fonds, ceux qui souffrent de « déséconomies » d'échelle. Encore une fois, les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

A lire aussi