Le marché et la main de l’homme

le 29/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Nouveau retard dans l’application de Bâle 2,5 et 3 aux Etats-Unis : le projet d’adoption annoncé pour le premier trimestre de cette année est repoussé à une date non précisée… Pendant ce temps, les banques européennes s’escriment à satisfaire les nouvelles exigences de solvabilité et de liquidité. Et la Commission européenne n’a rien de plus pressé que de continuer à renforcer la concurrence sur le Vieux Continent, avec AIFM notamment, alors que les conditions de circulation des fonds en Europe ne trouvent aucune réciprocité dans les règles américaines. Le comité de place que vient d’installer l’Autorité des marchés financiers pour rendre la réglementation sur les fonds plus compétitive marque toutefois un sursaut de lucidité ; de même - il faut l’espérer - que le projet de directive de réserver les marchés publics européens aux entreprises dont les pays d’origine jouent eux aussi le jeu d’une concurrence saine et équilibrée.

A lire aussi