Main basse

le 30/01/2014 L'AGEFI Hebdo

 Pour éviter que les liquidités ne partent en fumée, le Trésor américain va autoriser l'ouverture de services bancaires aux commerces de marijuana bénéficiant d'une licence d'un Etat, et ce même si le cannabis est toujours considéré comme un produit stupéfiant illégal par la législation fédérale. Le Colarado vient de légaliser la vente de marijuana et devrait être suivi par l'Etat de Washington, la Californie, l'Oregon et l'Alaska. Les propriétaires de débits de marijuana ont fait part de leur mécontentement de devoir régler en liquide les factures de fournitures et les salaires des employés. Ils réclamaient un accès aux services bancaires et au crédit. En leur accordant, le Trésor fait un heureux de plus : les services fiscaux américains qui vont pouvoir prélever de nouvelles recettes fiscales grâce au fléchage bancaire des revenus des vendeurs.

A lire aussi