Le Livret A siphonne l’épargne des Français

le 29/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Valeur refuge. Les Français aiment l’épargne réglementée, défiscalisée et liquide. C’est une certitude à la lecture des derniers chiffres de collecte du Livret A. Si, au cours de la première moitié de 2011, sa collecte nette pouvait se comparer à celle de l’assurance-vie, une rupture est apparue au cours de l’été pour le plus grand bénéfice du Livret A et au détriment de l’assurance-vie. Pour sa part, le LDD (Livret de développement durable), produit pourtant similaire au Livret A à quelques variantes près, a eu curieusement tendance à suivre le chemin de l’assurance-vie. Le LDD a accusé sept mois de flux nets négatifs entre février 2011 et février 2012. L’an dernier, la collecte cumulée du LDD a péniblement atteint 110 millions d’euros. Rien à voir avec celle du Livret A de 17,4 milliards. A noter qu’en février, l’assurance-vie renoue, après six mois de flux négatifs, avec une légère collecte nette de 300 millions. Rien de rassurant pour autant puisque ce résultat est dû à des prestations (sorties) qui ont baissé plus vite que les cotisations (entrées).

A lire aussi