Un livre vert de Bruxelles sur le « shadow banking »

le 22/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Ombrageux. Le système bancaire parallèle (shadow banking) - la finance échappant au champ de la régulation (46.000 milliards de dollars en 2010 ; 25 % à 30 % du système financier mondial) - est sous la loupe de la Commission européenne. Bruxelles vient de publier un livre vert et de lancer une consultation sur ce pan de de la finance mondiale que constitue le crédit non bancaire qui s’est développé à grande vitesse au cours de la décenie 2000. Bruxelles définit le périmètre du shadow banking comme étant, au niveau des activités, la titrisation ainsi que les prêts de titres et les opérations de pension. Au niveau des acteurs, Bruxelles y intègre les fonds d’investissement qui procurent des crédits ou utilisent le levier (hedge funds et exchange-traded funds - ETF), les entités qui réalisent des opérations de transformation de liquidité ou d’échéance (conduits ABCP - asset-backed commercial papers -, véhicules d’investissement spéciaux - SIV*, SPV*...), les fonds monétaires, les entités spécialisées dans les titres qui ne sont pas réglementées comme les banques, et enfin les entreprises d’assurances qui émettent ou garantissent des produits de crédit.

*’Structured investment vehicle’ ; ‘special purpose vehicle’

A lire aussi