Liquidités

le 31/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Tout un symbole. François Rebsamen, maire de Dijon, cumulard notoire opposé à toute réforme du statut des élus, s'est offert une page de publicité complaisante à la une de l'édition européenne du Financial Times (FT). La ville de Dijon a vendu une petite moitié de sa cave de grands crus de Bourgogne, une vente historique pour pouvoir équilibrer ses budgets sociaux. Une recette de 151.000 euros. C'est ainsi que le FT nous vend l'affaire. Pensez donc : vin de Bourgogne, générosité sociale « à la française » mise à mal et problème de financement des collectivités locales, tout à la fois, un rêve pour du french bashing. Il n'est venu à l'esprit de personne de se demander pourquoi la mairie d'une ville de 150.000 habitants disposait d'une cave de plusieurs centaines de milliers d'euros et si c'était là une saine gestion des finances, des impôts locaux et des concours de l'Etat.

A lire aussi