L'or pourrait perdre de son lustre en 2013

le 24/01/2013 L'AGEFI Hebdo

« Bear lingot ». Le retour de l'appétit pour les actifs risqués de la part des investisseurs pourrait correspondre à un début de désamour vis-à-vis de l'or. « 

2013 verra-t-elle la première baisse annuelle du cours de l'or depuis 2000 ? », s'interrogent Patrick Legland et Daniel Fermon de Société Générale CIB. La demande pour le métal précieux a commencé à se réduire fin 2012 avec le ralentissement de la consommation en Chine et en Inde, les deux plus gros acheteurs d'or au monde, selon le World Gold Council. L'or comme protection contre l'inflation et le gonflement des bases monétaires des banques centrales a un peu perdu de son lustre. A l'avenir, trois facteurs militent pour une baisse, indiquent les stratégistes : les actions à leurs plus bas niveaux depuis vingt ans par rapport au métal jaune ; une possible hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis ; l'inflation toujours sous contrôle. Il existe aussi des contre-tendances : la guerre des changes ; une possible demande en hausse de la part des pays émergents ; et le rôle de l'or à long terme dans les réserves de change des banques centrales.

A lire aussi