L’OCDE anticipe une dégradation marquée de la conjoncture

le 15/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Pente. C’est au tour de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) d’abaisser ses prévisions d’activité pour 2011. « La croissance est en réalité beaucoup plus lente que nous le pensions il y a trois mois, et compte tenu du degré élevé d’incertitude entourant les perspectives, le risque d’une période de ‘croissance négative’ au cours de la période à venir s’est renforcé », indique Pier Carlo Padoan, chef économiste à l’OCDE. Selon ses dernières prévisions, la croissance du PIB des pays du G7 ne devrait pas dépasser 1,6 % en rythme annualisé au troisième trimestre et devrait tomber à 0,2 % au quatrième trimestre. La dégradation de la conjoncture devrait être marquée en Italie, avec un PIB en repli de 0,1 % au troisième trimestre, mais aussi en Allemagne qui verrait son PIB reculer de 1,4 % au dernier trimestre 2011. Aux Etats-Unis, la croissance devrait encore s’établir à 1,1 % au troisième trimestre, avant de ralentir à 0,4 % entre octobre et décembre. La confiance des entreprises et des consommateurs s’est dégradée face à la médiocrité des perspectives, et l’important chômage de longue durée fait craindre son enracinement.

A lire aussi