L’Italie sort de la procédure pour déficits excessifs

le 30/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Respiration. Un ballon d’air bienvenu pour l’Italie. Le pays sort de la procédure pour déficits excessifs qui avait été engagée en 2009 par la Commission européenne, lorsque son déficit public avait dépassé la limite de 3 % du produit intérieur brut (PIB) imposée par Bruxelles. La fin de cette procédure entraînera à la fois une surveillance moins stricte des dépenses publiques par la Commission mais aussi la libération de ressources. « La seule fin de la procédure nous permet d’augmenter les dépenses publiques de 7 à 10 milliards d’euros, voire 12 milliards dans le cas de figure le plus optimiste », indique le ministre des Affaires régionales Graziano Delrio. Reste que la Commission européenne continuera d’exhorter le pays à conserver un excédent budgétaire primaire (avant prise en compte de la charge de la dette).

A lire aussi