L'investissement immobilier va hiberner

le 13/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Frimas. Compte tenu de « l'accumulation de signaux négatifs, la vision des panélistes pour 2013 est des plus circonspectes », indique le 10e baromètre de l'investissement immobilier IPD/Crédit Foncier Immobilier. Pour les bureaux, la demande placée de 2,5 millions de m2 en 2012, « qui a surpris tout le monde » grâce aux méga-transactions, ne se répétera pas. « La moitié des investisseurs redoutent même qu'elle soit inférieure à 2 millions de m2 en 2013. » Pour les commerces, « 44 % des investisseurs interrogés envisagent une baisse ». En matière de flux d'investissement, les panélistes tablent sur un montant 2012 de 13,4 milliards d'euros, en baisse de 12 % sur 2011. Le recul est moins prononcé que prévu grâce au retour de la liquidité sur les grandes transactions supérieures à 500 millions d'euros. Pour 2013, le principal frein invoqué est celui des investissements bancaires : « Dans ce contexte, les investisseurs 'full equity' continueront de faire la loi. » Paris capte 35 % des intentions d'investissement des panélistes en dépit du fait qu'ils sont 90 % à souhaiter investir à l'étranger.

A lire aussi