L'exception allemande

le 26/09/2013 L'AGEFI Hebdo

La CDU/CSU a remporté haut la main les élections législatives de dimanche 22 septembre en Allemagne. Pour la CDU, la fête est ternie car elle ne dispose que de 311 sièges sur les 630 que compte le Bundestag, ratant la majorité absolue de peu. Les alliés traditionnels libéraux (FDP) ont enregistré une déroute (en dessous des 5 %) qui les fait sortir du Parlement et amène la CDU à rechercher un partenaire pour former une coalition. Néanmoins, la chancelière Angela Merkel va pouvoir entamer un troisième mandat à la tête du pays et pourra se targuer d’être le(a) seul(e) dirigeant(e) d’un grand pays européen à avoir traversé la crise tout en conservant la confiance des électeurs. Crise bancaire, récession et crise des dettes publiques ont eu raison des responsables des dirigeants politiques italien, espagnol ou français. Mais pas d’Angela.

A lire aussi