L’Europe peu clairvoyante

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Autant que sur son approfondissement, l’Europe aurait besoin d’une vision sur son marché carbone. Elle a ainsi longuement bataillé ces dernières années pour écarter de son système de crédits CO2 les certificats émanant de projets de mauvaise qualité, de type HFC 23. Voilà pourtant qu’une étude de CDC Climat Recherche montre que le problème est en train de se régler de lui-même! Les prix des permis issus des projets incriminés ont toutes chances de s’effondrer d’ici à deux ans, la demande devenant insuffisante du fait du non-renouvellement du protocole de Kyoto. L’information semblait pourtant disponible, l’offre de certificats issus de projets de réduction d’émissions très transparents étant prévisible, de même que les errements sur l’après-Kyoto. Il est vrai que les analystes du marché carbone n’en projettent pas moins des prix des certificats Kyoto à 8,5 euros en moyenne entre 2013 et 2020…

A lire aussi